Big data, un atout marketing

Le marketing a énormément évolué suite au développement de l’informatique et du numérique. Grâce au big data, la marge de progression est encore très importante. La collecte de données et son analyse offrent un champ de possibilités vraiment vaste pour le marketing.

Un marketing ciblé

La grande force du big data d’un point de vue marketing est de pouvoir apporter une très grande précision grâce à la multitude de données. En effet, l’accumulation de données permet de mieux comprendre le comportement des clients et de mieux les cibler pour ensuite proposer un marketing plus adapté.

On peut prendre l’exemple de la campagne présidentielle américaine pour laquelle le big data est devenu un outil marketing utile.

Le résultat est positif pour les deux partis. D’un côté l’entreprise peut mettre en place une politique marketing plus efficace, tandis que le client reçoit des offres ciblées qui correspondent davantage à ses centres d’intérêt.

Le big data se révèle alors comme un véritable outil de fidélisation des clients, d’autant que sur le long terme, les données récoltées ne cessent de croître.

Prévenir les futures tendances

Le big data se révèle aussi comme un outil performant pour prédire les futures tendances et réagir plus rapidement lorsque les besoins des clients évoluent. On parle d’ailleurs de marketing prédictif.

Cette prédisposition est rendue possible grâce à l’accumulation de données sur un large panel de clients qui avec le temps va permettre d’obtenir une tendance et d’en observer les variations.

Il suffit alors de cibler les clients au profil précurseurs et de réagir lorsqu’on constate une véritable nouvelle tendance dans leur comportement. Idem pour les profils influenceurs qui sont parfois les mêmes que les précurseurs.

Un marketing optimisé

En offrant un ciblage plus précis et une prévision des tendances, le big data est vraiment un atout à ne pas négliger pour le marketing.

Il permet de réduire considérablement les coûts du marketing, et plus largement les coûts de l’entreprise, tout en améliorant les performances.

À une époque où le marketing représente parfois plus de 50% des dépenses, cette réduction n’est pas anodine, et le big data est l’une des clés pour faire la différence face à la concurrence.

Toutefois, encore faut-il savoir analyser les données, car une mauvaise interprétation a un effet néfaste.

Cette analyse dépend de la qualité des données, de leur pertinence, de leur nombre, mais également des outils et des personnes qui se chargent de l’analyse (comme en bourse).

La bataille ne se joue pas uniquement sur la quantité de données, mais aussi sur la capacité à les analyser rapidement et efficacement afin d’être le premier à proposer une solution adaptée.

Bon à savoir : On peut estimer que ceux qui sauront mieux analyser les données seront probablement les leaders de demain.